top of page
A L'HONNEUR
Depuis 1971, une tradition s’est instaurée
par la mise à l’honneur d’une Sainte Vierge vénérée à Tournai ou dans le Tournaisis.

Une image de la Vierge avec une prière est distribuée dans les semaines précédant la procession dans les paroisses, ainsi que dans des homes et des écoles. La prière est récitée à la fin des messes les week-ends précédant la procession. Le vendredi qui précède la sortie de la Grande Procession, une veillée de prières est organisée dans l’église dans laquelle est vénérée la Vierge.

Vierges honorées

En 2016 : Notre-Dame la Brune

En 2017 : Notre-Dame aux Malades

En 2018 : Notre-Dame de Lourdes

En 2019 : Notre-Dame de la Treille

En 2020 : Notre-Dame aux Malades (pas sortie pour cause de pandémie)

En 2021 : Notre-Dame dite Flamande

En 2022 : Notre-Dame de la Tombe

En 2023 : Notre-Dame aux Malades ( Sélectionnée en 2023 par l'IRPA pour sa restauration)

 

 

 

>>> De nouveaux groupes rejoignent la procession

 

  • Ensemble musical de la Grande Procession de Tournai.

 

A partir de cette année, un nouveau groupe musical prestigieux participera à la procession. Il s’agit d’un ensemble de cuivres.

Les musiciens sont issus majoritairement de la Wallonie picarde.

Le groupe sera habillé d’un costume constitué notamment d’un tabard orné des armes de l’évêché de Tournai, le plus ancien du pays puisque remontant au Ve s. Le blason est constitué d’une tour blanche entourée de 2 crosses rouges sur fond bleu fleurdelysé.

Les deux crosses rappellent que pendant 5 siècles, un seul évêque était à la tête de deux évêchés, celui de Tournai et celui de Noyon.

Tabard_edited.jpg

Ce groupe précèdera la dernière partie du cortège, la plus fastueuse, avec les grandes châsses de la cathédrale.

Le nouveau costume a pu être financé grâce au soutien du Fonds Claire et Michel Lemay.

 

  • Groupe dansant

 

Atelier de danse classique 4 du centre Danses & Cie CEC

Danse et Cie_edited.jpg

En 1971, à l’occasion du 8ème centenaire de la cathédrale, eut lieu une procession exceptionnelle à laquelle participa une importante délégation de la procession en l’honneur de sainte Godelieve de Gistel. Un groupe de danseuses précédaient un imposant char sur lequel se trouvait la châsse contenant les reliques de la sainte. Ce groupe marqua les Tournaisiens et le comité de l’époque institua un groupe de danseuses dans notre procession. Initialement celles-ci émanèrent de l’école de la Madeleine ; l’Académie de danse classique prit la relève, puis les Ballets du Hainaut, et jusqu’en 1993.

Grâce à l’Atelier de danse classique 4 du centre Danses & Cie CEC de Manon Gossuin, la procession retrouvera cette année un groupe de danseuses qui exprimeront par la grâce de leurs gestes la reconnaissance multiséculaire des Tournaisiens envers Notre-Dame aux Malades.

 

Nous nous réjouissons de la participation de ce groupe qui répète depuis de nombreuses semaines sur trois airs différents :  Prequell (part I) de Thomas Roussel, l’Ave Maria de Schubert et le Lamento de Dominique Corbiau.

 

  • Confrérie Saint-Symphorien de Saint-Symphorien

 

La Confrérie Saint-Symphorien forte de près de 120 membres qui participe chaque année à plusieurs processions, notamment lors du Tour traditionnel le 4ème week-end d’août dans la commune éponyme faisant partie de l’entité de Mons, a demandé à participer à notre Grande Procession le dimanche 10 septembre prochain. Une année sur deux, elle portera la châsse du Xième s. contenant les reliques du saint et la statue du saint, l’autre deux reliquaires-monstrance avec la statue.

Symphorien d'Autun est un jeune martyr chrétien défenseur de la foi, né vers 159 et mort vers 179. À l’époque mérovingienne, il est considéré comme un saint national. De très nombreuses paroisses à travers la Gaule se vouèrent à ce saint. Nous serons heureux d’accueillir la confrérie dans le siège de l’évêché de Tournai.

>>> Media

 

  • Partenariat avec No télé

    • Retransmission en direct

    • En outre, dans le cadre d’un partenariat, durant la semaine précédant la procession no télé diffusera des capsules incitant à participer à la procession et réalisera une émission sur les coulisses de la procession qui sera diffusée plus tard.

 

  • Partenariat avec la Maison du Tourisme

    • Diffusion des capsules réalisées par Notélé

    • Information via leurs différents réseaux

 

>>> Représentants du culte

 

  • Monseigneur Guy Harpigny, évêque de Tournai, conduira probablement pour la dernière fois notre procession ; il a en effet atteint l’âge de la retraite.

  • Une délégation d’évêques chinois sera présente

  • Quatre évêques chinois seront en visite en Europe début septembre, dont 3 jours en Belgique. Ils officieront à l’office pontifical de 8h30 à la cathédrale en compagnie de Mgr Harpigny puis participeront à la Grande Procession à 10h. Ils quitteront Tournai pour l’Allemagne après un déjeuner au palais épiscopal.La délégation sera composée de Mgr Guo Jincai, évêque de Chengde, Mgr Paul Pei Junmin, évêque de Shenyang, Mgr Liu Xinghong évêque de Anhui, Mgr Cui Qingqi, évêque de Wuhan et le Père Ding Yang du diocèse de Chongqing ; ils seront accompagnés du Père Jeroom Heyndrickx, du Père Matthew Gong et de Mme Elisa Weng de la Fondation Verbiest à Leuven.

 

 

>>> Modification du parcours de la procession

En raison des travaux à la rue de Pont, la procession n’empruntera pas la rue Derasse mais au sortir de la rue des Jardins, prendra la rue Royale en direction de l’Escaut, puis la rue des Campeaux pour rejoindre le pont à Ponts et retrouver le parcours habituel.

>>> La statue de Notre-Dame la Brune ne participera plus à la procession

La statue de Notre-Dame la Brune, Vierge emblématique de notre cathédrale, fut offerte par un officier espagnol à la cathédrale en 1568 après les ravages perpétrés par les Iconoclastes dans les églises et autres lieux de culte de la ville peu de temps avant. Si cette statue était à l’origine honnie des Tournaisiens - c’était la Vierge de l’occupant- , elle conquit leurs faveurs au cours des siècles suivants. La statue en pierre blanche peinte fut introduite dans la procession à l’occasion de la rénovation de 1952.

Aujourd’hui très fragile, la statue, après avoir été l’objet d’une restauration il y a 20 ans déjà, a à nouveau dû subir une réparation cette année et les spécialistes déconseillent désormais de la bouger de son édicule dans la nef romane. Aussi la fabrique d’église de la cathédrale a-t-elle décidé d’en faire faire une copie par un spécialiste conseillé par l’IRPA.

Faut-il rappeler que d’autres processions, comme à Bonsecours ou Tongre Notre-Dame chez nous, ou Valence par exemple en Espagne, ne sortent plus la statue originale trop précieuse, mais une copie qui suscite autant de ferveur auprès des fidèles.

La copie de Notre-Dame la Brune sera revêtue pour la procession de ses somptueux habits et parements, et le groupe de porteuses fidèles pourra ainsi continuer de figurer à la Grande Procession dans la partie prestigieuse des groupes de la cathédrale. Il est prévu de bénir la copie avant la procession, de celle qu’on pourrait appeler dorénavant Notre-Dame la Brune pèlerine.

bottom of page